MARIAGE CIVIL

LES CONDITIONS A REMPLIR POUR SE MARIER

CONDITIONS D’ÂGE

Pour pouvoir se marier, les deux personnes doivent être âgées de 18 ans révolus.
Pour les mineurs, l’autorisation de l’un des parents suffit.
Une dispense d’âge peut être accordée par le procureur de la République, mais seulement pour des raisons exceptionnelles (par exemple si la jeune fille est enceinte).
Il suffit pour cela d’adresser une lettre simple et motivée au Parquet du Tribunal de Grande Instance où le mariage doit être célébré.

ÊTRE CÉLIBATAIRE

La polygamie est absolument proscrite sur le territoire français, elle est une cause de nullité du mariage, et pénalement répréhensible.
Enfin, même si votre futur époux est originaire d’un pays où la législation autorise la polygamie, vous ne pouvez vous marier avec lui que s’il est célibataire, sous peine de nullité de votre mariage.

OÙ SE MARIER

Le mariage peut être célébré, au choix des époux, dans la commune où l’un d’eux, ou l’un de leurs parents, sera domicilié depuis au moins 1 mois à la date de la publication des bans.
Mais les mairies généralement sont assez conciliantes et n’y regardent pas de si près.
Vous pouvez donc envisager de convoler en justes noces dans la commune où se trouve la maison de campagne de vos parents.

BANS À PUBLIER

La publication des bans permet de rendre public votre futur mariage. Elle doit permettre à ceux qui y ont intérêt de se manifester. C’est le dépôt de votre dossier qui va permettre à la mairie de publier les bans. L’affichage de votre mariage est effectué par un employé municipal au moins 10 jours avant la cérémonie dans chacun des lieux où les deux futurs époux ont leur domicile. Pour des causes graves, le procureur de la République peut dispenser de la publication et de tout délai ou de l’affichage de la publication seulement.

CONDITIONS D’ÂGE

Chaque futur époux doit fournir un extrait d’un acte de naissance délivré depuis moins de 3 mois s’il est né en France, et moins de 6 mois s’il est né dans les territoires français d’outre-mer ou à l’étranger.
Le certificat médical prénuptial n’existe plus. La loi n° 2007-1787 du 20 décembre 2007 relative à la simplification du droit des particuliers, par son article 8, a supprimé définitivement cette formalité.
CAS PARTICULIERS
Les mineurs :
Le consentement de l’un des parents est suffisant,
il peut être apporté oralement le jour du mariage. Il sera incorporé dans l’acte de mariage. Les divorcés : Il vous faut apporter un extrait de l’acte de naissance ou de l’acte de mariage portant la mention du divorce.
Les veufs :
Il sera demandé l’acte de décès du précédent conjoint.

compte à rebours

1 à 6 MOIS

  • Prévoir les grandes lignes du mariage.
  • Commencez par vous poser 3 questions : QUAND ? • OÙ ? • COMMENT ?
  • Choisir la date de votre mariage.Tout n’est pas simplement une affaire de choix, il faudra aussi tenir compte de la salle de réception, certaines sont retenues très longtemps à l’avance. Le jour est important, le samedi est le plus retenu. Nombre de couples choisissent aujourd’hui de se marier un vendredi après- midi.C’est un jour qui a l’avantage de ne pas être encore trop demandé et qui vous permettra donc un choix plus large de professionnels (traiteurs, musiciens…) ou de lieux de réception. Les mariages se déroulent soit le matin soit l’après-midi, c’est-à-dire cérémonies civile et religieuse vers 10 et 11 h suivies du déjeuner ou cérémonies vers 17 et 18 h et dîner. C’est au choix des futurs mariés.
  • Fixer le montant du budget global.
    Un mariage en France coûte 7000 euros en moyenne.
  • Etablir la liste des invités.
  • Préparer, si vous l’envisagez, le mariage religieux.

J -5 MOIS

  • Commander la robe de mariée.
    Notre civilisation occidentale conseille la robe blanche symbole de pureté (la chinoise se marie en rouge, le blanc étant la couleur du deuil). Mais le blanc peut se décliner dans de multiples nuances et s’effacer au profit de l’écru. Il en va de même des matières : lin, soie, satin, mousseline…
    Vous préférez la tradition, la robe longue est encore très en vogue.
    Si votre mariage se déroule uniquement à la mairie, le choix de votre robe peut être différent et s’orienter vers une robe de couleur mi-longue ou pour un tailleur de ville. Dans ce cas, rien ne vous empêchera de la porter à nouveau dans une autre grande occasion.
    Un impératif : vous devez être parfaitement à l’aise dans votre robe, songez que la journée sera longue. N’hésitez pas à faire plusieurs essayages.
    La tradition toujours : votre futur mari ne doit découvrir votre robe qu’au dernier moment.

J -4 MOIS

  • Prévoir le voyage de noces (billets d’avion, réservation de l’hôtel…)
  • Prévoir les voitures de cérémonie.
    Vous pouvez louer la voiture de vos rêves avec ou sans chauffeur. Il existe aussi d’autres moyens de locomotion originaux comme la calèche, ou le fiacre. Très bien si vous n’avez pas trop de distance à parcourir, et si vous n’avez pas peur de créer un vaste embouteillage. Dresser la liste de mariage auprès d’un magasin spécialisé.
  • Commander les faire-part et les invitations.
    En général, les magasins qui acceptent les listes de mariage vont vous consentir un rabais, et ils vous préviendront au fur et à mesure des achats qui ont été faits. Il vous reste à remercier les donateurs. La correction veut que cela soit fait par écrit et sans trop de retard.

J -2 MOIS

  • Déposer votre dossier en mairie (attention, il doit être complet).
  • Poster les faire-part et les invitations
  • Penser aux invités qui habitent loin, n’hésitez pas à leur proposer un hébergement ou à glisser dans l’enveloppe une liste d’hôtels où ils pourront loger.
  • Choisir le vêtement du marié.
    Des spécialistes vous conseilleront, à proposer aux principaux hommes du cortège : assortir plus ou moins leur tenue à celle du marié ?
    Prendre rendez-vous chez votre coiffeur pour les essais, programmer un soin du visage et une épilation des sourcils, maquillage chez l’esthéticienne. (Quelques séance d’UV selon le choix de votre robe et la date du mariage ).

J -15 JOURS

  • Essayer la robe de mariage, les chaussures & les autres accessoires.
    Vous devrez être ce jour là parfaitement à l’aise dans votre robe et dans vos chaussures…
    N’hésitez pas à les essayer longuement afin de les « casser ». Ne portez pas de bague et de bijoux. Le sac à main est, lui aussi proscrit.
    Cependant les gants et le petit bouquet sont de rigueur.
  • Commander le bouquet de la mariée.
  • Penser éventuellement à réserver une chambre d’hôtel pour la nuit de noces.
  • Aller chercher les alliances.

LE JOUR J

Le grand jour est enfin arrivé, deux maîtres mots sont de rigueur pour vous aujourd’hui : décontraction et sourire.
Vous allez d’abord songer à vous.
Mettre votre robe de mariée et votre costume, vous faire coiffer et maquiller.
Avant de partir, vérifiez que vous n’avez pas oublié les alliances, qu’au besoin les textes et échanges de consentement pour l’église sont bien en poche.
Pensez à prendre un peu d’argent sur vous pour la mairie et pour l’église.
Soyez à l’heure au rendez-vous donné à vos invités, pour les accueillir convenablement.
Il vous reste à présent à fêter comme il se doit l’évènement.
Le départ des jeunes mariés se fera discrètement avant la fin de la fête.
À charge aux parents des mariés, de rester jusqu’à la fin du bal, de saluer les derniers invités et de régler les quelques problèmes d’intendance qui peuvent alors se poser.
Fermer le menu